Conservatoires : l'enseignement se poursuit à distance !

Depuis le 16 mars, tous les équipements culturels recevant du public ont fermé leurs portes, notamment les conservatoires gérés par Vallée Sud - Grand Paris. Ces derniers, par l'intermédiaire de leurs professeurs, ont souhaité proposer à leurs élèves, de continuer à suivre les cours pendant toute la durée du confinement. Avec une certaine ingéniosité et grâce à l'implication de tous, la continuité de l’enseignement artistique est désormais assurée !

Publié le

La créativité et les nouvelles technologies au service de la culture

Dès l'annonce de la fermeture des conservatoires, les équipes pédagogiques ont été mises à contribution pour proposer de nouvelles méthodes d'enseignement à distance.

Ainsi, l'ensemble des professeurs des 8 équipements concernés, avec l'aide de leurs collègues, ont réfléchi et adapté les cursus avec l'utilisation des outils numériques disponibles. C'est une toute nouvelle façon de concevoir l'apprentissage des arts musicaux et scèniques qui a été imaginée suite à la fermeture des conservatoires.

 

Des initiatives nombreuses et adaptées à chaque enseignement artistique

Parmi toutes les solutions proposées par le corps enseignant, nombre d'entre elles s'appuient sur des outils ou des logiciels en ligne qui ont fait leur preuve auprès du grand public et des professionnels. Voici une liste non exhaustive des idées qui ont vu le jour depuis le début du confinement grâce aux outils suivants :

  • Via les outils de communication et les réseaux sociaux tels Skype, WhatsApp,  Zoom et Facebook : cours en ligne dispensés aux élèves des conservatoires par les professeurs
  • Par l'intermédiaire de WeTransfert : des vidéos ont été envoyées par les élèves et commentées ensuite par écrit avec les enseignants
  • Via Padlet : un « mur virtuel » interactif sur lequel on peut afficher du texte et des images mais aussi des extraits sonores, vidéo ou une page Internet
  • En utilisant les services de cloud participatifs tels Google Drive : notice d’un cours ou d’une séance de travail personnel, forum de discussion entre élèves et professeurs...
  • Via Kahoot (plate-forme d'apprentissage ludique) : enseignement à distance de cours musicaux
  • Via YouTube, chambermusicsociety ou philharmoniedeparis : diffusion de concerts, spectacles de danse, backing track (pistes d’accompagnement en play back) ; Musique de chambre au Lincoln Center ; concerts à la Philharmonie de Paris...
  • Par l'intermédiaire des logiciels Musescore et GarageBand : écriture de partitions et arrangements, téléchargement possible en fichier PDF, éditions de parties séparées ; bibliothèque de sons instrumentaux, de préréglages pour guitares et chant et d’une remarquable sélection de batteurs et de percussionnistes

Des perspectives qui favorisent l'émulation

Les solutions mises en œuvre par chaque équipement ont permis à tous de réfléchir à une nouvelle façon d'enseigner. Ce travail collaboratif est propice au développement de nouvelles approches et les résultats obtenus après plus de 3 semaines de confinement sont déjà très positifs :

●  Les solutions d’accompagnement et d’enseignement à distance sont proposées à plus de 91% des élèves,
●  Les ressources partagées, pour les élèves comme pour les enseignants, ouvrent de nouvelles perspectives après la crise,
●  Ces mesures ont amené la création de blogs (ex : https://musiqueandciect.blogspot.com/ à Châtillon) ou de chaines YouTube (à Malakoff par 
     exemple) mais aussi des cours collectifs de théâtre par visioconférence (à Clamart par exemple),
●  Vallée Sud - Grand Paris entre davantage dans un smart territoire, qui va modifier les usages et les projets culturels et artistiques
    (exemple : projet de concert de flutes traversières via Zoom à Fontenay-aux-Roses),
●  La mise en place future de groupes de travail pour des  solutions pédagogiques innovantes et solidaires, avec la création prochaine d’une
    Boîte à idées.